Il n’est pas facile de vendre sur internet, tous les responsables marketing en sont conscients. En effet, la concurrence est assez rude et les consommateurs sont avisés. Pour pouvoir convertir les visiteurs en clients, il sera nécessaire d’adopter certaines pratiques. Voici quelques astuces à connaître et à appliquer pour augmenter les ventes sur le web.

La communication

La première chose à faire, c’est de faire connaître l’entreprise en communiquant sur la marque, les produits et les services. Pour avoir un taux de conversion élevé (visiteurs/clients), il est nécessaire de faire rêver les internautes en provoquant de l’émotion et un désir d’achat. Le but sera de les faire acheter un produit dont ils ont envie, mais pas uniquement un produit dont ils ont besoin. Pour ce faire, de nombreux canaux de communication sont disponibles :

  • Les réseaux sociaux : l’e-reputation de la marque, des produits et des services est très important. Les réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram ou encore Google+ et LinkedIn, sont d’excellents outils pour se faire connaître. Ils permettent aussi de créer une communauté autour de la marque de l’entreprise et d’informer les abonnés des nouveautés sans qu’ils n’aient à se rendre sur le site.
  • La publicité sur les réseaux sociaux : celle-ci peut être un facteur intéressant, particulièrement sur le réseau social Facebook. Cela permettra à l’entreprise de maîtriser son budget, mais aussi de cibler son public idéal. En effet, le réseau social lui permet de définir certains paramètres, comme le sexe, la zone géographique, l’âge, la langue ou encore la formation.Ces filtres seront pris en compte dans le système de facturation. Et plus le public cible est affiné, plus le prix sera élevé.

Le référencement

Le référencement est la stratégie utilisée pour augmenter le positionnement d’un site internet sur les moteurs de recherche. Cette technique permet d’améliorer la visibilité des pages. L’indexation des produits et des services est alors primordiale pour faire partie du top ranking sur les moteurs de recherche. Il existe deux types de référencement : le SEO et le SEA. Le SEO, qui signifie référencement naturel, est une pratique entièrement gratuite, mais elle est de longue haleine. A contrario, le SEA, qui est le référencement payant, utilise les mots-clés les plus pertinents sur internet.

Les comparateurs de prix

Avant d’acheter, les internautes prennent le temps de faire des recherches sur un même produit pour avoir le meilleur prix, plus de services liés ou la meilleure garantie. Il existe aujourd’hui des nombreuses plateformes proposant de comparer les prix pour des produits identiques. En s’inscrivant sur ces comparateurs de prix, l’entreprise pourra augmenter la visibilité de ses produits.

Des commandes simplifiées et plusieurs solutions de paiement

Il faut savoir que le processus de commande est déterminant pour transformer les visiteurs en clients. En effet, si celui-ci est long et complexe, cela déboutera la majorité des acheteurs. Il faut que ce processus soit ergonomique afin d’améliorer l’expérience des utilisateurs avec six étapes simples au maximum : résumé du panier, coordonnées de l’acheteur, moyen de paiements, méthode de livraison, possibilité de laisser des commentaires et confirmation de la commande. Concernant les solutions de paiement, les responsables marketing doivent prendre en considération le fait que les consommateurs n’utilisent pas tous la même carte de crédit Visa, MasterCard ou Carte Bleue, tandis que d’autres ne possèdent pas de carte de crédit. Il faut alors proposer plusieurs moyens de paiement pour améliorer le taux de conversion visiteurs-clients : solution de paiement en ligne comme PayPal, contre-remboursement,virement bancaire, chèque bancaire, etc.

Optimisation de la boutique en ligne

Dans le but d’améliorer les performances en matière de vente, il faut prendre en considération plusieurs paramètres, comme les produits liés, les frais d’expédition ou encore l’affichage des stocks. Ainsi, pour un distributeur de vin et de spiritueux, il sera intéressant de suggérer aux internautes des verres ou des tire-bouchons se rapportant au produit ajouté dans le panier. Concernant les frais de livraison, qui comprennent la manutention et les frais de port, il faut afficher les prix, le plus juste possible. Des frais de livraison dégressifs suivant la quantité d’articles commandés permettent de convaincre les internautes d’acheter. Il faut également penser à montrer l’information sur l’état du stock des produits. En effet, les internautes commandant en ligne souhaitent des délais de livraison courts. Et si les produits sont en stock et que la commande part rapidement du lieu de stockage, les clients apprécieront la logistique et reviendront passer commande beaucoup plus facilement.

La navigation depuis les appareils mobiles, qui sont les smartphones et les tablettes, est en perpétuelle augmentation. De ce fait, pour que les mobinautes puissent avoir une bonne expérience d’utilisateur en naviguant sur le site de l’entreprise, il faut optimiser l’affichage et l’ergonomie en optant pour un site responsive design, qui s’adapte à la résolution des appareils sur lesquels le site s’affiche.