Le plan marketing se présente comme un élément primordial lors du lancement d’une nouvelle activité. Celui-ci permet de renforcer le business plan et de supporter le plan financier de l’entreprise lors de négociations financières auprès de partenaires externes. Au centre de tous les plans, il vise principalement à concrétiser les objectifs qui découlent du business plan : choix des produits/services, identification des forces et des faiblesses de l’entreprise, évaluation des concurrents actifs sur le marché, détermination des clients et des groupes cibles, etc.

Lorsque le plan marketing est bien établi, il permet de prendre les meilleures décisions grâce à des informations correctes et des analyses de qualité. L’entreprise pourra également se concentrer sur les demandes des groupes cibles afin de les anticiper. Voici quelques étapes et conseils à suivre pour faire un bon rapport marketing.

  • Faire un état des lieux de l’environnement interne de la société

Il s’agit là d’analyser l’environnement interne de l’entreprise englobant l’offre, les clients potentiels ainsi que la structure de la société, sans oublier le planning, la stratégie et les résultats.

  • Faire un état des lieux de l’environnement externe de la société

Il faut dire que cette étude est beaucoup plus complexe que l’analyse de l’environnement interne de la société. En effet, il sera nécessaire de bien prendre en considération les fournisseurs, le marché, mais aussi les clients. L’enquête doit être réalisée en interne pour que les informations recueillies soient fiables. Lors de l’investigation, il est primordial de recueillir le maximum d’informations possible auprès du marché : analyse des listes de prix pertinentes et des brochures des fournisseurs, consultations des sites internet d’autres sociétés, enquête de proximité, vérification sur les médias sociaux de tous les commentaires sur les produits et les services, etc.

  • Faire une analyse SWOT

Il s’agit là d’une étude visant à identifier les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces de telle façon à pouvoir répondre à des questions, comme :

  • De quelle manière peut-on renforcer une faiblesse pour faire face à une menace ?
  • Comment exploiter une force afin de se défendre contre une menace ?
  • Quels sont les moyens pour renforcer une faiblesse dans le but de tirer profit d’une opportunité ?
  • Que faut-il mettre sur la balance pour exploiter une force à partir d’une opportunité ?

Par ailleurs, le sigle SWOT signifie Strengths, Weaknesses, Opportunities et Threats, qui signifient littéralement forces, faiblesses, opportunités et menaces.

  • Faire des choix stratégiques sans ambiguïté et transparents

L’objectif de la stratégie marketing est de faire des choix stratégiques clairs. Ceux-ci devront découler des analyses effectuées et des informations recueillies. Par ailleurs, cette stratégie doit se baser sur trois éléments, qui sont la détermination du groupe cible, la manière de positionner un produit ou un service sur le marché et le marketing mix.

  • Faire la mise en place du marketing mix ou la stratégie des « 5P »

Le marketing mix englobe cinq éléments baptisés « 5P ». Ceux-ci reflètent la vision, la stratégie et la mission de l’entreprise, et sont par ailleurs adaptés les uns par rapport aux autres.

Produit : il est nécessaire de faire une description détaillée des produits tout en précisant de nombreux points, comme le conditionnement, la garantie, l’assortiment ou encore la garantie.

Prix : la justification et l’indication claire du prix des produits sont nécessaires.

Position : la détermination des canaux en ligne et hors ligne de l’accessibilité des produits et l’étude sur la gestion des stocks et du transport sont des éléments essentiels. Ce dernier représente par ailleurs l’un des principaux facteurs de réussite.

Promotion : il est important d’analyser les besoins des groupes cibles et des clients potentiels puis d’intervenir de manière proactive grâce à la communication hors ligne et en ligne, comme le sponsoring, la publicité, la vente personnelle, les promotions ou encore les réseaux sociaux.

Personnel : la détermination du nombre de collaborateurs est un facteur coût assez important. Il est donc nécessaire d’avoir des ressources suffisantes pour cela tout en ayant le pouvoir d’en générer. Par ailleurs, il est primordial de prévoir une description des plus détaillées des profils et des fonctions nécessaires pour le développement de l’entreprise.

  • Établir un plan d’action et définir les objectifs à atteindre

La mesure représente le savoir. De ce fait, il est important de déterminer au préalable plusieurs objectifs, comme la marge bénéficiaire, le chiffre d’affaires ou encore le nombre de clients potentiels. Pour ce faire, il faut utiliser la stratégie S.M.A.R.T. selon laquelle chaque objectif devra être : Spécifiques, Mesurable, Atteignable, Réaliste en termes de faisabilité et limité dans le Temps, c’est-à-dire assorti à une échéance bien définie.

  • Analyser la faisabilité du plan marketing

Pour apprécier la faisabilité du plan marketing, il est nécessaire de réaliser des estimations réelles de contributions sociales contre les revenus estimés, des coûts salariaux ainsi que des frais d’exploitation.

  • Adapter le plan marketing

L’évaluation du plan marketing passe par l’appréciation de spécialistes en la matière. Également, il faut savoir que le marché n’est pas statique. Il est donc crucial d’examiner et d’adapter le plan marketing de manière régulière, sur une base annuelle par exemple.