Créer une campagne de Google Ads ne suffit pas en elle-même pour assurer la venue immédiate des résultats et de la clientèle.
Même si l’on a payé, le fonctionnement de la campagne ne se cantonne pas à ce simple critère. Il faut prendre en compte plusieurs autres facteurs
et suivre certaines procédures pour maîtriser et réussir sa campagne. Ci-dessous se trouvent alors les erreurs qui surviennent le plus.

 

  • Un objectif flou

L’utilisateur est convaincu d’utiliser Google Ads, mais ne sait pas trop comment et pourquoi. Il le fait juste parce que les entreprises les plus performantes et florissantes l’utilisent aussi. La plupart du temps, le seul but est de pouvoir gagner plus de bénéfices et c’est tout. C’est en effet
un objectif vague et flou. On ne peut pas mesurer exactement le taux de réussite et à quel stade on a gagné assez de bénéfices. 
Justement, c’est grâce aux objectifs qu’on peut constater si les actions entreprises ont marché ou pas. Pour ce faire, il faut apporter plus
de précisions et de détails sur les objectifs, en d’autres termes, subdiviser l’objectif en plusieurs étapes.
Autre option, on peut aussi le diviser en plusieurs sections. Par exemple, il faut jauger le nombre de sollicitations de contacts, le nombre de devis envoyés, le nombre de téléchargements du PDF ou celui des ventes.

Cela permet donc de déterminer des micro-conversions ou des petits objectifs pour réaliser les objectifs principaux.

 

  • Omettre de surveiller les voies d’acquisitions

Ne pas toujours tout prendre peut épargner un temps fou et économiser le budget nécessaire. Cela permet de se concentrer sur le trafic qui rapporte
le plus. Il faut donc prendre note du trafic et des canaux publicitaires qui apportent des conversions pour plus de rentabilité.

 

  • Un site web non pratique et non optimisé

Se contenter de créer une campagne de publicité en ligne ne suffit pas. La fluidité de la circulation d’un visiteur sur le site, aussi, peut être déterminante et influente sur son comportement et sur la décision qu’il va prendre. De plus, le site web doit être minimaliste et contenir
les informations pertinentes pour éviter que les visiteurs ne s’y perdent et ferment l’onglet par découragement et impatience.
Moins il y a d’étapes ou de clics, plus ils seront enclins à réaliser les objectifs.

Il est logique qu’une page trop chargée ou lourde indépendamment de la connexion de chacun puisse porter atteinte à sa vitesse de chargement.

L’utilisateur de Google Ads gagne des points si le site Web est accessible aux appareils mobiles.

 

  • Les annonces ne sont pas attractives dans la forme et dans le fond

L’apparence et le contenu doivent surprendre ou susciter de la curiosité sans tomber dans l’excès. Le texte dans l’annonce doit être bref, clair, concis et compréhensible. Pour se démarquer, l’annonce doit être agréable pour les yeux. On a l’habitude de voir des bannières publicitaires qui sont virulentes à travers leur forme (police, cadrage et remplissage) et trop colorées, et l’on pourrait les assimiler à un virus ou un spam. 

L’objectif ici est qu’un visiteur effectue une action (prise de contact ou achat).
Il est recommandé donc d’employer des appels à l’action plus ou moins directs pour répondre aux besoins et aux attentes des clients :
« Achetez maintenant », « Visitez le site Web », « En savoir plus », « Laissez votre email »…

 

  • Cible non définie

À défaut de cible déterminée par l’annonceur, Google Ads en tant que référencement payant se charge automatiquement de filtrer les clients pour en voir les potentiels et ceux qui ne le sont pas. Toutefois, pour être complètement satisfait, il faut le déterminer soi-même avant de le soumettre complètement à Google Ads. Par ailleurs, il faut toujours veiller à créer un message publicitaire clair avec un objectif spécifique et une audience précise.

 

  • Se lancer sans trop s’y connaître

On peut tomber facilement dans l’erreur tant que l’on n’est pas assez rodé et expérimenté dans la publicité en ligne. Les paramètres de campagnes peuvent donc être faussés. Il faut consacrer pas mal de temps avant de maîtriser Adwords puisque les erreurs peuvent coûter cher. 

Les paramètres d’emplacement trop larges notamment peuvent faire excéder la diffusion des annonces en dehors de la zone géographique prévue

 

  • Ne pas exclure les mots, les personnes ou les zones géographiques inopportuns

La publicité Google ne fait pas de distinction et inclut en parallèle les zones visées et celles qui ne le sont pas. Il est fortement conseillé d’exclure
des groupes de personnes spécifiques ou des emplacements
. Prendre donc les critères : âge, intérêts, pouvoir d’achat.

 

  • Ne pas être régulier dans les tests d’optimisation

Qui dit test périodique dit temps consacré. Il faut effectuer des tests A/B de manière régulière pour voir quels contenus ou éléments graphiques convainquent le mieux les visiteurs. L’intérêt est l’amélioration constante, la meilleure gestion du budget et l’augmentation des taux de conversion.

BOOSTEZ VOTRE SITE WEB